Une mauvaise orthographe nuit-elle dans le travail ?

Créé  pour caser un maximum de mots en un seul message, le style texto réinvente l’écriture et bouleverse nos codes. Le langage phonétique modifie l’orthographe classique.

« Slt, Komen cava »est devenu un langage  incontournable chez les ados et  les adultes qui se sont aussi laissés convaincre.

Ne faisant plus attention à l’écriture des textos, des mails, à l’école et au travail, les usages de la langue françaises déclinent petit à petit.

 


Les élèves en difficulté à l’école

D’après une étude de l’Insee, un élève sur 5  rencontre des difficultés à l’école en français. Orthographe, vocabulaire et syntaxe sont en baisse. Les nouvelles générations y accordent peu d’importance.

Le retard scolaire dépend aussi du milieu parental. Les diplômes des parents et le revenu des ménages ont une importance dans le niveau intellectuel des élèves.
Les parents les moins compétents en terme de diplôme voient souvent leurs enfants mauvais en calcul et en orthographe.

Un parent ayant peu de connaissances, va suivre moins facilement les devoirs de ses enfants, et va moins le pousser à lire et à aller à des expositions.
La présence de livres et d’ordinateurs favorise l’acquisition de compétences et savoirs littéraires. On comprend mieux la nécessité à l’école des bibliothèques et salles d’ordinateurs à disposition des élèves lors leur cursus scolaire.

Cet apprentissage littéraire se développe dans les années de la fin du primaire et du début du collège. La lecture à l’âge adulte trouve ses racines dans cette période de l’enfance.
D’après une autre étude de l’Insee, la lecture une affaire de famille, sur des enfants pratiquant une lecture régulière entre 8 et 12 ans, 65 % d’entre eux sont de gros lecteurs à l’âge adulte. Grâce aux lectures, ils développent ainsi des qualités orthographiques et syntaxiques.

Des enfants de la même tranche d’âge ne lisant pas deviennent de gros lecteurs à seulement 15 %.
Pour une meilleure insertion professionnelle, un bon niveau de français parait indispensable pour une carrière réussie.

Cependant, beaucoup de personnes mauvaises en orthographe excellent pourtant dans leur domaine.
Mais un bon niveau d’orthographe est très apprécié pour une meilleure crédibilité.

Les recruteurs sensibles à l’orthographe des candidats

82 % des recruteurs sont sensibles à l’orthographe des candidats. Une belle orthographe maitrisée vend le candidat, et le met en avant. Elle séduit et apporte une confiance, une quête de qualité recherchée chez l’employeur.

Une succession de fautes dans une lettre de motivation et C.V décourage très vite et est rapidement éliminatoire. 30 % d’entre eux arrêtent de les regarder au bout de la deuxième faute d’orthographe.
Sous estimée par les candidats, cette qualité à un rôle central, pour un entretien et pour la suite de leur insertion professionnelle.

Dans certains métiers, l’écriture revêt un aspect essentiel. Ceux de la relation client ou le Web par exemple, l’email, est l’outil de communication professionnel le plus utilisé.
320 milliards d’e-mails journaliers sont échangés. La moyenne est de 46 e-mails par jour et par personne. Ainsi, une personne travaillant dans un bureau, passe 28 % de son temps de travail à échanger et lire ses mails.

Avant d’envoyer une lettre à un client, l’employé bon ou mauvais en orthographe avait le temps de se relire avant de fermer l’enveloppe. Les mails maintenant étant si nombreux et  instantanés, les gens ne prennent plus le temps de se relire. Ainsi, l’orthographe et la syntaxe sont bâclées.

Concernant l’univers du web, d’après une étude de la BBC news, les sites marchands qui possèdent des fautes d’orthographe et de syntaxe voient leurs ventes diminuer de 50 %. Le client remet alors en cause la fiabilité du site internet et va aller sur un autre site qui paraitra plus sérieux.

Une mauvaise orthographie peut nuire dans le travail et nous pouvons ainsi comprendre l’exigence des employeurs concernant l’orthographe lors des entretiens.

Le projet Voltaire organise le premier défi interentreprises en orthographe

Qu’est-ce que le projet Voltaire ?

Le projet Voltaire est un organisme en ligne qui permet une remise à niveau personnalisée en orthographe destinée au milieu professionnel.

Étudiants, particuliers et professionnels peuvent suivre cette formation.
Le projet Voltaire est le TOEIC à la française. En effet, il est possible de passer la certification Voltaire pour évaluer les compétences acquises en orthographe. Plus les notes approchent du score de 1000, plus le candidat est compétent.

Ainsi, si vous êtes doués en orthographe,  pour vous démarquer des autres lors d’un entretien, il est tres bien vu par les recruteurs d’avoir cette certification sur votre CV.
Pour les personnes moins fortes, ce programme est excellent pour une bonne remise à niveau, et ainsi pouvoir obtenir un score convenable pour vous vendre aussi dans le milieu professionnel.
Ce programme voit de plus en plus le jour dans les entreprises, tant le niveau en orthographe des employés régresse.

Le 17 mars 2014 à 10 h, le projet Voltaire a lancé un défi rigolo, le premier défi interentreprises en Orthographe à Lille, Lyon et Nantes.

Treize entreprises, dont plus de 100 salariés ont passé l’examen de certification Voltaire.
En groupe et en solo, le programme des épreuves a été une dictée et un QCM d’orthographe.
Sacré défi pour l’entreprise lyonnaise qui a mis au point le Projet Voltaire, qui a fait participer ses salariés et qui a remporté haut la main les épreuves. Les trois meilleurs employés de la société ont reçu une prime suite à cette réussite.

 

Malgré un laisser-aller de l’orthographe à l’école et dans le monde professionnel, nous constatons qu’avoir une mauvaise orthographe nuit à la crédibilité d’un salarié et d’une société.
Des moyens sont mis en oeuvre comme des cours de remises à niveau et des certifications pour aller à l’encontre de ce problème qui torture de plus en plus les Français.

crédit photo : Flickr, Jeffrey james pacres

Mot-clé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *