Comment manager la génération Y ?

La génération Y regroupe les personnes nées au début des années 1980 jusqu’à la fin des années 1990. Elle est aussi appelée les digital natives. Les jeunes de cette génération sont nés et ont évolué avec internet. Elle rassemble ainsi tous les jeunes travailleurs actuels âgés de 15 à 35 ans. Cette population représente 21 % de la population française, et fera partie de 40 % des actifs en 2015.

Ayant grandi dans un univers numérique, les jeunes bouleversent les codes de travail de l’ancienne génération. Ordinateurs, téléphones portables, la génération X doit s’habituer à ces nouveaux outils, bien loin de toutes ces évolutions.

Ainsi, au travail la différence se fait sentir au niveau des nouveaux moyens de communication ce qui engendre bien souvent des conflits. Comment alors manager une nouvelle génération qui reste un mystère pour les anciens ?

Une génération qui bouleverse les codes

La génération X représente les personnes nées entre 1960 et 1981. Cette génération est née au début des avancées technologiques, comme le début de la télévision par exemple. Mais ils n’ont pas grandi avec internet et sont bien loin des habitudes connectées de la nouvelle génération qui bouleverse les habitudes des managers, RH de la génération X.

  1. Les jeunes de plus en plus diplômés et motivés, finissent plus tard les études, et débutent leur premier travail avec un gros bagage de diplômes et connaissances, contrairement à la génération X qui a fait moins d’études. Les jeunes d’aujourd’hui dans leur cursus peuvent étudier plusieurs matières, domaines à la fois, préparer plusieurs diplômes. Ainsi, ils sont souvent surdiplômés.
  2. Les jeunes sont connectés, ils ont grandi avec internet, pour eux les technologies digitales n’ont pas de mystère. Il leur est très simple, journalier d’envoyer un e-mail, un texto, tchatcher sur Skype. Ces jeunes ont pour habitude de tout chercher sur le web et d’avoir des données gigantesques d’informations en quelques secondes. Ils ne sont pas patients et veulent tout tout de suite.Ils ont l’habitude de chercher directement sur le web, contrairement à la génération x qui pour exemple va chercher pour une adresse professionnelle dans l’annuaire. Les jeunes de la génération Y vont avoir le réflexe de chercher directement sur leur téléphone, ordinateur pour avoir une information en quelques secondes.Au sein d’une entreprise, ces jeunes veulent tout savoir tout de suite, tout comprendre à la seconde, et demandent beaucoup de leur manager. La génération X est loin du monde virtuel, sans frontière géographique dans lequel la nouvelle génération vit.
  3. La tenue vestimentaire des jeunes en entreprise a changé. Très modernes, ils bouleversent le code vestimentaire des entreprises. Jean, basquettes, tenue décontractée, ils n’en sont pas moins sérieux. Au contraire, très volontaires, dynamiques, ils épatent leur supérieur avec leur savoir et surtout leur rapidité d’acquisition d’informations. La génération X, elle, a eu l’habitude de choses plus cadrées, tenues plus sérieuses.
  4. Les managers ont peur, les jeunes de la génération Y sont très volages, et ne restent pas longtemps dans les boîtes. Ils aiment changer, vite très vite, tout comme sur le web. Société de consommation oblige. Ils sont très exigeants.
  5. Ils tutoient facilement, sont ouverts, comme dans leur bureau, dans les open spaces. Casques sur les oreilles, SMS durant le travail, leur attitude change totalement de l’ancienne génération.

Comment faire évoluer son management ?

Nous avons tous des préjugés sur cette nouvelle génération. Trop cools envers eux même, trop exigeants envers les autres, ils sont plus complexes à gérer. Mais comment faire ? Les managers doivent faire avec et les RH aussi. Les engager c’est bien, mais le plus dur est de les faire rester.

Voici quelques conseils:

  1. Les jeunes très connectés ont pour habitude d’appartenir à des groupes, des communautés sur le net. Ainsi pour réussir à les motiver à intégrer les sociétés actuelles, il faut les attirer. Pour cela, pourquoi pas aller les chercher sur internet. Le virtuel est leur monde. Certaines entreprises ont mis en place des cessions de recrutement en ligne, comme des sites de rencontre, mais à visée professionnelle. Utilisez aussi les réseaux sociaux comme plateforme de recrutement, Twitter, Lindekin, Viadéo…
  2. Très exigeants, il faut réussir à fidéliser les jeunes à l’entreprise dans laquelle ils sont. Pour cela, les managers doivent trouver des moyens. Le management de proximité semble être une bonne approche. Ainsi, les équipes doivent s’habituer au tutoiement, ne pas être trop difficiles concernant leur tenue vestimentaire, accepter le jean par exemple, les casques sur oreilles et bien sûr tolérer le téléphone scotché à la main toute la journée.
  3. Il ne faut plus un seul lien hiérarchique, mais construire tout un réseau, une proximité entre les collaborateurs.
  4. Les managers et les RH doivent être créatifs. La génération Y ne supporte pas l’autorité ainsi il faut que les managers apprennent à travailler leur sens de la négociation et faire preuve de flexibilité.
  5. Le manager doit répondre rapidement aux jeunes employés. Impatients et habitués à avoir les informations au plus vite, il faut communiquer en temps réel, par messagerie instantanée, en visioconférence, etc.
  6. Avoir confiance en eux. Non il ne faut pas les considérer comme des extraterrestres. Ils sont un atout pour les entreprises. Ces jeunes sont indispensables et donnent de la fraîcheur.
  7. Créer des espaces agréables pour favoriser la fidélité de ces nouveaux travailleurs. Essayez d’innover, créez des espaces détente, tels que salons zen, salles de sports, espace baby-foot. Organiser de soirées de temps à autre peut-être un bon moyen que vous soyez une petite ou grande boîte, de pouvoir maintenir la proximité entre tous les employés. Cela permet de créer en quelque sorte une petite famille.
  8. Travailler en open-spaces permet de favoriser plus facilement les échanges entre les équipes. C’est là que nous voyons la différence entre ces deux générations. La génération X a du mal a partager ses bureaux, alors que pour la nouvelle génération, rien de plus normal que de travailler à plusieurs dans une même pièce. Ainsi, les jeunes connaissent toutes les personnes avec qui ils travaillent et cela permet de renforcer leur sentiment d’appartenance à l’entreprise.

Pour réussir à travailler ensemble, il faut essayer de ne pas se braquer et s’ouvrir aux nouveautés devient indispensable. Pour cela le dialogue est très important.

Mais ne pas oublier que les jeunes sont capables de belles choses et que malgré ces petites différences de génération, le travail intergénérationnel est tout à fait possible.

Et pour rire

Une petite vidéo sur le choc des générations (en allemand, mais vous comprendrez tout de même ce qui advient de ce bel iPad que la jeune fille a offert à son père)

 

 Crédit photos: Flickr: Vancouver-film-school; Photosteve101

Mot-clé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *